André-Louis PERINETTI

André-Louis PERINETTI post thumbnail image

Décès de ce metteur en scène qui fut directeur du Théâtre National de Chaillot, du Théâtre des Nations, du Théâtre de la Cité internationale et du TNS
Lu sur sceneweb.fr
Par Stéphane Capron

Le metteur en scène André-Louis Perinetti est mort à l’âge de 84 ans. On l’apprend par un communiqué de Didier Deschamps, le directeur du Théâtre de Chaillot – théâtre national de la danse qui lui rend hommage. « André-Louis Perinetti venait régulièrement assister à des spectacles de Chaillot où chacune de ses visites était appréciée et saluée par le personnel de Chaillot sensible à sa fidélité et à son intérêt pour le spectacle vivant jamais démenti . »

André-Louis Perinetti a dirigé le Théâtre National de Chaillot de 1974 à 1981 succédant à Jack Lang. « Il assuma avec ténacité et une grande inventivité une période particulièrement complexe, tant sur le plan politique qu’économique en raison notamment de la fermeture pour travaux de la grande salle Vilar et de restrictions budgétaires sévères » souligne Didier Deschamps. « Il parvient néanmoins à présenter une programmation théâtrale de haut niveau hors les murs et dans la nouvelle salle Gémier. Parmi les nombreuses personnalités du théâtre international qu’il invita figurent notamment la « génération argentine » tel que Victor Garcia, Jorge Lavelli, Jérôme Savary, mais aussi les représentants de l’underground américain ou bien encore Tadeusz Kantor« . En 1981, il sera remplacé par Antoine Vitez.

Auparavant André-Louis Perinetti avait dirigé le Théâtre de la Cité Internationale, nommé par André Malraux en 1968 « pour calmer le jeu » après les évènements du mois de mai. Il a été le premier en France à mettre en scène Václav Havel. Puis il dirige le Théâtre National de Strasbourg de 1972 à 1974.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr avec communiqué

André-Louis Perinetti a dirigé le Théâtre des Nations de 1966 à 1968, puis le Théâtre de la Cité internationale de 1968 à 1972, ensuite le Théâtre National de Strasbourg de 1972 à 1974 et, enfin, le Théâtre National de Chaillot de 1974 à 1981.

Voir sur le site des Archives du spectacle
Voir sur Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *